Enrayer le Système

« S like Strive, P like Pride, O like Oneness, R like Resilience and A like Attitude », Spora épelant patiemment son nom à l’opératrice.

Après quelques minutes d’attente, on lui annonça que son interlocuteur s’était enfin libéré. Spora se présenta, rappela son projet d’entreprise et donna la raison de son appel: connaître le fondement du Message du petit prophète du Sud et l’approche que celui-ci voulait adopter pour sauver son Peuple.

Il y eut un temps de silence, la voix de l’attaché de presse se fit plus grave. Simple mystique de la vie de tous les jours mais ferme croyant, celui-ci sembla prendre à son compte le Message et le résuma en quelques mots pleins d’enthousiasme.

Il ne fallait pas se concentrer à déployer un effort à renverser les hommes, mais créer un mouvement capable d’enrayer durablement les systèmes impériaux en place. Ces systèmes étaient artificiellement créés et avaient besoin d’un apport continu d’adeptes, qui y trouvaient un intérêt particulier le temps de leur passage dans le Monde, pour maintenir leur prédominance et les avantages accumulés depuis des années de domination. Face à lui un mouvement vivant et guidé portait la vision, la mission et le projet de nuire intensément à la logique implacable des abus et injustices pratiqués sur le Peuple sans aucun état d’âme. Il était important que ce soit une idée qui soit lancée et non un homme qui soit promu. Cette idée serait reprise par chaque maquisard et renégat dans la guère-il- y-a du Peuple, qui la développeraient à leur niveau et la transmettraient aux générations suivantes. Cette graine, cette importante graine, le Mouvement social, responsable et d’une Conscience universelle voulait la planter et voir son arbre grandir jusqu’à ce que les fils de la Terre puisse s’y abriter en pleine Cité et prospérer. Un arbre, un Royaume. Une couleur, celle de l’uniforme de Peuple. Noir étincelant. L’image du grain de moutarde revenait dans les esprits: Luc 13, 18-19. Il fallait un homme, un nouvel homme, l’homo animus pour être l’Adam de ce nouveau projet divin. Un prototype d’où sortirait la future pousse de l’arbre. Il faillait que cette graine prometteuse soit semée et meurt dans un terreau fertile. Qu’elle grandisse et défie bitume et dalle de béton d’une domination, accumulée sous diverse formes stratifiées depuis des temps immémoriaux, sur un sarcophage pharaonique pour enfin s’épanouir aux rayons du soleil divin: La lumière qui guide tous les Hommes vers la Vérité. C’était donc une autre correction à apporter à la Cité, pour partager l’espace vital et mettre de la diversité spirituelle, économique et identitaire dans l’écosystème de la Terre. Une affirmation stratégique et commerciale sans effusion de sang, car seuls les lâche avaient recours à la violence. Oui. Il ne fallait pas se concentrer à déployer un effort à renverser les hommes, mais créer un mouvement capable d’enrayer durablement les systèmes impériaux en place. Le Mouvement social, responsable et d’une Conscience universelle s’attaquait donc au Système impérial qui maintient un certain ordre mondial sur l’échiquier international de l’économie libéralisée. Le petit prophète était la graine et cette graine contenait le code génétique de l’Arbre. Toute cellule devait se développer à partir de ce même modèle jusqu’à la première fleur, le premier fruit. Les cellules de l’Arbre devaient fréquenter ce code génétique, source pour que la diffusion puisse se faire. Un effort de partage de l’information et un effort d’Attitude permettrait à la pousse d’émerger. Une exhortation à faire « un effort qui ne demande aucun effort », et comme tout chose naturelle cet effort était simple et un guide était là pour garantir que l’arbuste ne ploie pas sous les intempéries avant que le tronc soit fort et robuste: c’était cet esprit de Correction que chacun se devait d’adopter.

« Une forme de Sport Attitude, un esprit « fair play » en somme » dit Spora, tout excité et pensant faire connaitre son jeu de mot favori.

Cela allait plus loin que le « fair play »: il s’agissait de rectitude, de fierté et d’expression de soi. Le Croyant devait développer son charisme au même titre que son action sur le plan économique. C’était un tournant dans l’histoire un mouvement aussi fondamental que les Rappels dans la Révélation continue de la foi monothéiste. Là aussi, Dieu guidait son Peuple hors d’une terre d’oppression économique et rappelait l’importance de s’en remettre à lui pour livrer ce combat. La dimension spatiale était éclatée, car les effets de l’économie mondiale touchaient tous les peuples. Cela dépassait aussi le cadre d’un affrontement religieux, car toutes les sensibilités spirituelles du Peuple étaient sollicitées. Enfin le Temps jouait en faveur de l’arbre pour le laisser croître. Le Mahatma Gandhi avait déclaré un jour “It’s the action, not the fruit of the action, that’s important. You have to do the right thing. It may not be in your power, may not be in your time, that there’ll be any fruit. But that doesn’t mean you stop doing the right thing. You may never know what results come from your action. But if you do nothing, there will be no result.” Ceux de cette génération connaissaient l’aboutissement de ce combat et on se devait de ne pas rompre la chaîne de transmission du sens et de l’essence, la sève, (« faites ceci en mémoire de moi ») jusqu’à la fin de la mission et la génération de la nouvelle graine comme fruit de la Correction: Le Recteur qui accomplira tout et fera triompher la cause. Ce moment était inconnu car la connaissance de l’Heure appartient à Dieu. Jésus avait accompli la loi de Moïse plusieurs siècles après ce dernier en tant que Christ annoncé. Une lignée qui avait trouvé un point final en lui. Il reviendrait pour que l’Islam soit également amené à son point ultime. Le personnage du Mahdi poursuivait aussi sa transmission dans le tronc robuste du Prophète des prophètes. Paix et salut sur eux. Combien de Recteurs seraient nécessaires jusqu’à l’archétype final? Ce moment était inconnu car la connaissance de l’Heure appartient à Dieu.

Le Paraclet et l’esprit de Vérité étaient apparus moins de 600 ans après le Messie et son esprit de Sainteté. Que penser d’un petit prophète (un Mahdi?), manifestation symbolique d’un Élu dans les traditions noires, et son esprit de Correction? Le plus important était de se contenter de faire la bonne action dans le tronçon de sa vie, à un niveau professionnel ou informel, et de transmettre aux prochains. L’humanité se recréait à nouveau après la fin d’un monde qui était passé inaperçu aux yeux des attentes sensationnelles et pleines d’images de cette race d’Homme. Tout s’était passé dans les Signes, et la symbolique se poursuivait dans ce nouveau monde et cette nouvelle Terre.

« La Terre et la Cité reçoivent une nouvelle graine d’Énergie dont l’arbre sera la dernière échelle des Croyants pour atteindre le ciel rempli de Lumière et de Vérité. »