« Le Point » se ferme sur l’être qui vit « l’a-guère » au quotidien. Un être réel mais souvent privé de matériel. Il vit de Souffle et d’inspiration. Il va et vient au gré du vent. Vent de récolte, vent d’amour, vent de joie mais jamais ne vend son âme. Frottez sa lampe et il s’allume dans le regard inconnu du métro, le rire de l’enfant sous la pluie, le chant des mains d’œuvre migratoire et économiques…

Il voit, il ouï, il dit et il en vit. L’Homme en tant que corps physique n’est que la base et Oracle de ces mots donnés ici.

« Ne croyez ce que Légendes disent mais profitez du message. »